Hélène Grimaud | Concerto n°5 de Beethoven dit de l'Empereur | Adagio un poco mosso

Sorbier (03) , le 7 novembre 2014

''Chez Grimaud, la musique allemande est avant tout une forêt sombre et profonde, une forêt du merveilleux, de l’enfance retrouvée. Et de loups. Ceux qu’elle chérit et protège, dont elle a un jour croisé le regard d’eau au fin fond de l’Etat de Floride, et qui font sa signature médiatique. Sur les disques Deutsche Grammophon, une beauté diaphane, éternelle, de celle réservée aux princesses endormies. Un conte de fées à haute valeur ajoutée: la pianiste fait partie du club très fermé des artistes classiques connus du grand public, au même titre que Cecilia Bartoli, Lang Lang ou Philippe Jaroussky.'' Pouvait-on lire dans le journal Le Temps 

Après ces  magnifiques mots enrobés de respect, prenons le temps d'écouter, d'apprécier notre Princesse interprétant le  2ème mouvement, l'adagio du concerto n°5 de Beethoven. Ce concerto qui inspira Liszt et les grands pianistes du XIX ème siècle. Nous reconnaissons dans ce mouvement les prémices  de la naissance du larghetto du concerto n°2 pour piano de Chopin... Mais aussi, la bande sonore du film le Cercle des Poètes disparus


Adresses utiles :

The Wolf Conservation Center
leur page Facebook 

Site officiel de Mme Hélène Grimaud
Sa page officiel sur Facebook 

Livres

Un soir, à Hambourg, Hélène Grimaud découvre un étrange manuscrit composé de lettres, de confidences, d'eau-forte et de partitions de musique. Sa lecture la bouleverse. Elle ne sait pas que la reconstitution de l'incroyable rébus dans laquelle elle se lance va la projeter dans un monde fantastique, rongé de pluies acides, hanté par la légende de Beowulf et d'étranges créatures, et la ramener dans les terres inviolées du grand Nord, de la neige et des loups. Mais elle a, pour découvrir le secret que recèlent les pages du manuscrit, quelques concertos, la musique de Brahms, un miroir et une petite clé d or... Cette autofiction, subversive et noire, en déséquilibre permanent entre confession et onirisme, entre réalité et imaginaire, pose les questions chères depuis toujours à la pianiste : l'avenir des loups et de notre planète, et le recours de la musique et de la nature.


Si Hélène Grimaud raconte ici son parcours, elle donne aussi pour la première fois la clef de son univers intérieur, sa relation si particulière aux mystères propres à la musique et aux loups, qui ont fait d'elle un icône au charisme incontesté. En plus de son récit d'une enfance et d'une adolescence turbulentes, on trouve des réflexions sur Brahms ou Dostoïevski, l'évocation de villes et de paysages aimés, ainsi qu'une description détaillée de ses loups, à la fois objet d'angoisse et de fascination, sa relation quotidienne avec eux, les idées fausses mais encore mythes de toutes les traditions attachées à ces animaux sauvages qui enseignent d'abord à aimer la liberté. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Libellés

Abbado Claudio Ananiashvili Nina Andersen Apollinaire Guillaume Argerich Martha Arrau Claudio Art on Ice Bach Johann Sebastian Baratashvili Nikoloz Barber Samuel Bardot Brigitte Barenboim Daniel Bécaud Gilbert Beethoven Ludwig van Béjart Maurice Bellucci Giovanni Bernstein Leonard Bosc Adrien Brahms Johannes Brel Jacques Buniatishvili Khatia Callas Maria Chopin Frédéric Chostakovitch Dmitri Crespin Régine Critique Debussy Domingo Placido Don Giovanni Drdla František Drdla DVD Dvořák Antonín Einstein Albert Elman Mischa Fauré Gabriel Folon Jean-Michel Gade Jacob Gainsbourg Serge Gitlis Ivry Gluck Christoph Willibald Goldsein Alon Gonzalez Peña Veronica Grieg Edvard Grimaud Hélène Handel Hanks Tom Holberg Ludvig Horowitz Vladimir Hugo Victor Hummel Jacques Offenbach Janácek Leos Johann Nepomuk Juilliard School Karajan Herbert von Kipling Rudyard La Bruyère Laskine Lily Le Cygne Le Parrain III Lehár Franz Liszt Franz Livre Marcello Alessandro Mascagni Pietro Massenet Jules Mendelssohn Felix Menuhin Yehudi Mozart Musique classique et cinéma Neveu Ginette Nicolas d’Estienne d’Orves Nietzsche Nocturne Nordmann Marielle Opéra Oustrac Stéphanie d' Pachelbel Johann Paganini Niccolò Parish Alvars Elias Paroles Perlman Itzhak Philadelphia Pixis Johann Peter Poe Edgar Allan Pouchkine Alexandre Poulenc Francis Prihoda Vasa Prokofiev Sergueï Proust Marcel Puccini Giacomo Rachmaninov Sergueï Ralph Vaughan Williams Rampling Charlotte Ravel Maurice Rubinstein Arthur Saint-Saëns Camille Schaeffer Valérie Schubert Franz Seignolle Claude Stiegler Thierry Sting Šubrtová Milada Sulic Luka Sully Prudhomme Tango Jalousie Tchaïkovski Piotr Ilitch Tolstoï Léon Verlaine Paul Violon Wild Earl

France Musique