En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de réaliser des statistiques de visites.

vendredi 26 septembre 2014

Milada Šubrtová dans le rôle de Roussalka de Antonín Dvořák


La petite sirène Bien loin dans la mer, l’eau est bleue comme les feuilles des bluets, pure comme le verre le plus transparent, mais si profonde qu’il serait inutile d’y jeter l’ancre, et qu’il faudrait y entasser une quantité infinie de tours d’églises les unes sur les autres pour mesurer la distance du fond à la surface. C’est là que demeure le peuple de la mer. Mais n’allez pas croire que ce fond se compose seulement de sable blanc ; non, il y croît des plantes et des arbres bizarres, et si souples, que le moindre mouvement de l’eau les fait s’agiter comme s’ils étaient vivants. (...) Hans Christian Andersen

Née en Kralovice, Milada Šubrtová (1924-2011) s'installe à Prague où elle étudie le chant avec Zdeněk Knittl, tout en travaillant comme secrétaire dans la fonction publique.

Elle a fait ses débuts professionnels comme soprano en 1946. Son répertoire est vaste et riche. De Giulietta (Roméo et Juliette) aux Contes d'Hoffmann.

Elle est devenue la soprano, l'artiste principal, la commise au Théâtre national de Prague en 1948 et jusqu'en 1991...  Cette voix  de sirène a interprété la Chanson de la Lune tirée de l’opéra  Roussalka, une œuvre majeure de Antonín Dvořák que nous vous laissons apprécier.
Opéra, soprano



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire