En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de réaliser des statistiques de visites.

vendredi 2 décembre 2016

ALISCHER OUSMANOV ET LA COLLECTION ROSTROPOVITCH

Boris Grigoriev L'homme avec le violoncelle

Tenu entre les bras serré contre son cœur
Ce très bel instrument en bois de palissandre
En émettant des sons proches de la voix humaine
Exprime à sa façon les bonheurs et les peines

Le passage de l’archet sur les cordes sensibles
Comme le passage d’un peigne dans une chevelure
Fait naître des lueurs des notes parfumées
Comme la voix du vent qui fait trembler l’automne [...].

Alain Hannecart


ALISCHER OUSMANOV ET LA COLLECTION ROSTROPOVITCH

Avec une fortune qui dépasse les 12 milliards de francs, Alicher Ousmanov fait une entrée remarquée au sein du top 10 des fortunes suisses. Sa fortune serait ainsi équivalente à celle de Karim Aga Khan IV ou de son compatriote Viktor Vekselberg.

D’un point de vue fiscal, il avait rapatrié en 2014 en Russie la majeure partie de ses actifs imposables. Par ailleurs, afin de ne pas froisser son président Vladimir Poutine, il avait généreusement payé plus de 24 millions d’euros en 2007 la collection d’art russe du violoncelliste Mstislav Rostropovitch pour l’offrir à l’État russe.

La collection rassemblée par Mstislav Rostropovitch et son épouse, la soprano Galina Vichnevskaïa, comprend notamment des toiles de peintres russes Ilia Repine, Valentin Serov et Boris Grigoriev.

La famille de Galina Vishnevskaya a fait part de sa "joie" à la suite de ce rachat. "Il est particulièrement significatif pour notre famille que le nouvau propriétaire emmènera (la collection) en Russie", a indiqué la famille, citée par Sotheby's. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire