Poésie | Jacqueline Dedeyan-Beaulieu | Toucher l'étoile

Enfant, n'hésite pas, cours vers les étoiles
Rayonne Petit Prince , une rose t'attend

Jacqueline Dedeyan-Beaulieu

Toucher l'étoile

Jacqueline Dedeyan-Beaulieu, éprise de silence et de solitude, donne ici libre cours à son instinct poétique, souvent lié à sa relation fusionnelle avec la nature. Elle délivre un émouvant message d'amour à la Terre, dont les beautés la fascinent, ainsi qu'aux êtres qui ont embelli sa vie.

La pensée poétique se libère en prenant diverses formes : sonnet, prose, acrostiche, abécédaire, haïku... Spontanément, les vers naissent sous sa plume, rythmés par ses élans du cœur, dans une belle musicalité. Chaque poésie est un regard lucide posé sur la vie, un chant d'amour, souvent réaliste, parfois sensuel, toujours troublant.

Pour 10.50 euros

Toucher l'étoile chez Amazon
Toucher l'étoile chez Mélibée
Toucher l'étoile sur Facebook

"Quel joli recueil de poésies, chantant la vie, donnant du sens aux chagrins, réalistes et douces à la fois. À découvrir lentement, y revenir de temps à autre au fil des jours, pour toucher l’étoile. Cet ouvrage offre un moment de douceur à chaque lecture ! Voilà comment je l'ai ressenti dès la première lecture et comment je le ressens dès que je le reprends... Marie-Suzanne Charlot".

Que dire de plus ? Tout est dit par Madame Charlot...  sinon , que j'ai beaucoup aimé ce style  limpide et harmonieux... sans fausses notes, sans un mot de trop... 

Toucher l'étoile, est un recueil touchant... Et , si l'étoile était les lecteurs ? Car les inspirations de l'auteur couchées sur papier concernent tout le monde... D'ailleurs, ne sommes-nous pas tous des poussières d'étoiles ? Ce recueil est aussi résolument optimiste,  point de jérémiade, quand l'auteur aborde les sujets les plus gris de la vie, on peut reprendre  pour résumé le titre d'un de ses textes :  Et pourtant, elle sourit...

En écoutant le deuxième mouvement de la 7 eme symphonie de Beethoven

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Libellés

Abbado Claudio Ananiashvili Nina Andersen Apollinaire Guillaume Argerich Martha Arrau Claudio Art on Ice Bach Johann Sebastian Baratashvili Nikoloz Barber Samuel Bardot Brigitte Barenboim Daniel Bécaud Gilbert Beethoven Ludwig van Béjart Maurice Bellucci Giovanni Bernstein Leonard Bosc Adrien Brahms Johannes Brel Jacques Buniatishvili Khatia Callas Maria Chopin Frédéric Chostakovitch Dmitri Crespin Régine Critique Debussy Domingo Placido Don Giovanni Drdla František Drdla DVD Dvořák Antonín Einstein Albert Elman Mischa Fauré Gabriel Folon Jean-Michel Gade Jacob Gainsbourg Serge Gitlis Ivry Gluck Christoph Willibald Goldsein Alon Gonzalez Peña Veronica Grieg Edvard Grimaud Hélène Handel Hanks Tom Holberg Ludvig Horowitz Vladimir Hugo Victor Hummel Jacques Offenbach Janácek Leos Johann Nepomuk Juilliard School Karajan Herbert von Kipling Rudyard La Bruyère Laskine Lily Le Cygne Le Parrain III Lehár Franz Liszt Franz Livre Marcello Alessandro Mascagni Pietro Massenet Jules Mendelssohn Felix Menuhin Yehudi Mozart Musique classique et cinéma Neveu Ginette Nicolas d’Estienne d’Orves Nietzsche Nocturne Nordmann Marielle Opéra Oustrac Stéphanie d' Pachelbel Johann Paganini Niccolò Parish Alvars Elias Paroles Perlman Itzhak Philadelphia Pixis Johann Peter Poe Edgar Allan Pouchkine Alexandre Poulenc Francis Prihoda Vasa Prokofiev Sergueï Proust Marcel Puccini Giacomo Rachmaninov Sergueï Ralph Vaughan Williams Rampling Charlotte Ravel Maurice Rubinstein Arthur Saint-Saëns Camille Schaeffer Valérie Schubert Franz Seignolle Claude Stiegler Thierry Sting Šubrtová Milada Sulic Luka Sully Prudhomme Tango Jalousie Tchaïkovski Piotr Ilitch Tolstoï Léon Verlaine Paul Violon Wild Earl

France Musique