Ivry Gitlis : L’Âme et la Corde est l’autobiographie de ce violoniste exceptionnel.

Voici un livre passionnant, écrit avec autant de réalisme que de poésie. Un ouvrage pour apprendre, pour comprendre  Ivry Gitlis ?

Il y partage avec humanité, dans notre espace-temps, l'amour des siens, du violon
, du public, et de ses rencontres dans notre pays qu'est le Monde.

"En Afrique du Sud, je suis allé, un dimanche, à Johannesbourg. Ce jour-là, les mineurs noirs sortent de leur camp, de leur prison, on leur donne  la possibilité de s'exprimer, de s'épancher pour un jour, soupape de sécurité.... Le public vient regarder. Si on peut supporter d'être dans ce public, on voit des hommes qui ne sont pas des ''professionnels'' qui ne sont ni ''danseurs'' ou ''musiciens'' , et c'est fantastique. C'est extraordinaire ? Comme les Tziganes ? me dira-t-on. Il n'est pas un violoniste au monde, parmi les plus grands, qui puisse se comparer à un violoniste tzigane. Peut-être ne jouerait-il pas du Bach ou du Beethoven dans le '' style '' mais c'est tout autre chose, une expression corporelle, génitale, organique totale. Tels étaient ces danseurs et musiciens qui n'avaient rien à envier à un Noureev ou Baryshnikov. Que de génies perdus dans ces mines ! " Écrit-il en page 186. -« Quand j’ai eu cinq ans, on s’est cotisé pour m’acheter un violon. Depuis ce jour, le violon fait partie de moi-même. » Né à Haïfa, Ivry Gitlis se rend à Paris à l’âge de dix ans pour commencer la carrière de soliste international la moins conformiste et la plus libre qui soit. Premier prix du conservatoire à treize ans, il étudie avec les plus grands violonistes en Belgique, à Londres puis aux États-Unis. Sa participation au concours Marguerite Long-Jacques Thibaud fut l’occasion d’une bataille mémorable entre le jury et le public qui le soutenait. Ce musicien hors normes, qui sera le premier artiste israélien à se produire en URSS, ne connaît pas de frontières et est aussi heureux dans le répertoire classique que dans le jazz ou la musique tzigane. En 1972, il fonde le festival de Vence, célèbre pour le caractère novateur de sa programmation. Il donne toujours des concerts, et depuis une trentaine d’années se produit souvent au Japon où il est adoré du public. 
 .
L’Âme et la Corde est l’autobiographie de cet artiste exceptionnel. Parue pour la première fois en 1980, la version éditée aujourd’hui est augmentée du récit des trente années qui viennent de s’écouler. Ivry Gitlis y raconte avec un style inimitable ses relations à son instrument, la musique, le public. « Il faut jouer comme si c’était pour vous une question de vie ou de mort. » Paris, 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Libellés

Abbado Claudio Ananiashvili Nina Andersen Apollinaire Guillaume Argerich Martha Arrau Claudio Art on Ice Bach Johann Sebastian Baratashvili Nikoloz Barber Samuel Bardot Brigitte Barenboim Daniel Bécaud Gilbert Beethoven Ludwig van Béjart Maurice Bellucci Giovanni Bernstein Leonard Bosc Adrien Brahms Johannes Brel Jacques Buniatishvili Khatia Callas Maria Chopin Frédéric Chostakovitch Dmitri Crespin Régine Critique Debussy Domingo Placido Don Giovanni Drdla František Drdla DVD Dvořák Antonín Einstein Albert Elman Mischa Fauré Gabriel Folon Jean-Michel Gade Jacob Gainsbourg Serge Gitlis Ivry Gluck Christoph Willibald Goldsein Alon Gonzalez Peña Veronica Grieg Edvard Grimaud Hélène Handel Hanks Tom Holberg Ludvig Horowitz Vladimir Hugo Victor Hummel Jacques Offenbach Janácek Leos Johann Nepomuk Juilliard School Karajan Herbert von Kipling Rudyard La Bruyère Laskine Lily Le Cygne Le Parrain III Lehár Franz Liszt Franz Livre Marcello Alessandro Mascagni Pietro Massenet Jules Mendelssohn Felix Menuhin Yehudi Mozart Musique classique et cinéma Neveu Ginette Nicolas d’Estienne d’Orves Nietzsche Nocturne Nordmann Marielle Opéra Oustrac Stéphanie d' Pachelbel Johann Paganini Niccolò Parish Alvars Elias Paroles Perlman Itzhak Philadelphia Pixis Johann Peter Poe Edgar Allan Pouchkine Alexandre Poulenc Francis Prihoda Vasa Prokofiev Sergueï Proust Marcel Puccini Giacomo Rachmaninov Sergueï Ralph Vaughan Williams Rampling Charlotte Ravel Maurice Rubinstein Arthur Saint-Saëns Camille Schaeffer Valérie Schubert Franz Seignolle Claude Stiegler Thierry Sting Šubrtová Milada Sulic Luka Sully Prudhomme Tango Jalousie Tchaïkovski Piotr Ilitch Tolstoï Léon Verlaine Paul Violon Wild Earl

France Musique